FR
FR

L'alimentation vivante : pré et probiotiques

Effet de mode ou réel intérêt pour la santé ? Problèmes intestinaux, eczéma, état de stress ou encore fatigue chronique ? Peut-être qu’un peu de probiotiques vous ferait du bien !

L'alimentation vivante : pré et probiotiques

Produits industriels et transformés, modes de cuisson agressifs ou encore manque de variété dans les aliments que nous consommons. Tous ces facteurs rendent notre alimentation pauvre en vitamines et minéraux, riche en calories vides et ne nous permettent pas de répondre aux besoins de l’organisme. Ces habitudes alimentaires ne sont pas sans conséquence sur notre état de santé  général : troubles digestifs, fatigue chronique, irritabilité, anxiété ou encore maladies chroniques causées par un système immunitaire affaibli.
Notre corps a besoin de vrais aliments, d’une alimentation vivante gorgée d’énergie et de vitalité. 

Vous avez certainement déjà entendu parler des pré et probiotiques ? À quoi servent-ils ? Quelle est la différence entre les deux ? Et surtout où les retrouver ? Suivez-nous.

Prébiotiques versus probiotiques

Ces deux termes sont très souvent confondus. Pourtant ils jouent un rôle bien différent tout en étant interconnectés. L’un ne va pas sans l’autre. 

Les probiotiques

Ce sont des micro-organismes vivants, de type bactéries. Ils vivent en bonne intelligence avec les 100 000 milliards de bactéries qui peuplent notre appareil digestif. Ils regroupent notamment :
* les bactéries lactiques (lactobacilles, bifidobactéries) ;
* quelques levures.

Bon à savoir : ils sont définis par l'OMS comme étant des « micro-organismes vivants qui, lorsqu'ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels ».

Les prébiotiques

Ce sont des molécules présentes dans les fibres végétales : sous forme de glucides complexes naturels appelés oligosaccharides (quand ils sont composés d'une seule sorte de sucre) ou polysaccharides (quand ils renferment plusieurs sucres différents). Ces molécules ont la particularité de résister au suc gastrique et de ne pas être digérées par les enzymes intestinales. Fermentées par les bactéries du côlon, elles favorisent le développement et l'action des probiotiques.

Les probiotiques sont des “éléments” vivants (bactéries) alors que les prébiotiques sont des composés alimentaires non vivants présents dans les aliments riches en glucides simples ou complexes (le sucre, les légumes, les fruits, les légumineuses ou encore les céréales).

L'alimentation vivante : pré et probiotiques

tout savoir sur l'alimentation transformée

Sucres cachés, graisses saturées, additifs ou encore conservateurs. Toutes ces substances que nous ingérons à notre insu. Savez-vous vraiment ce qui se cache derrière l’alimentation transformée ?

À quoi servent les prébiotiques ?

Leur rôle est très simple : les prébiotiques nourrissent les probiotiques pour que ces derniers puissent se développer et proliférer dans nos intestins.
Petite comparaison pour mieux comprendre : le prébiotique est l’engrais qui permet à la plante (le probiotique) de bien grandir. Ils permettent donc d’accroître et de booster l’effet des probiotiques.

À quoi servent les probiotiques ?

Piliers de notre santé

Nos intestins sont le siège de nombreux processus métaboliques. Ils accueillent également des milliers de neurones et près de 70% de nos cellules immunitaires !
La paroi intestinale est peuplée de micro-organismes : le microbiote intestinal. Ce microbiote est constitué de bactéries bénéfiques et de bactéries pathogènes qui cohabitent en parfait équilibre. Cet état d’équilibre permet à la fois de veiller au bon déroulement de notre digestion, à l’assimilation des nutriments provenant de notre alimentation et aussi au maintien de notre santé mentale et immunitaire. Être en bonne santé est donc intimement lié à l’équilibre de ce microbiote !

Rééquilibrer la flore intestinale

Lorsque la flore bactérienne présente dans l'appareil digestif est perturbée, les bactéries nocives prennent le dessus et rendent l'organisme plus vulnérable. C'est à ce moment-là que les probiotiques et leur action anti-microbienne interviennent.

Ils rééquilibrent la flore intestinale, aident l'organisme à éliminer les germes responsables des maladies et stimulent la croissance des germes utiles. Ils agissent sur différentes sphères :
* ils jouent un rôle régulateur de l'immunité ;
* ils aident à lutter contre les infections et à moduler des réactions immunitaires inadaptées de l'organisme (telles que les allergies) ;
* ils sont efficaces pour lutter contre le syndrome de l'intestin irritable ;
* ils régulent le transit intestinal.

Ces micro-organismes vivants ont un rôle central dans le maintien de notre santé intestinale et donc notre santé générale. Il est donc important de penser à enrichir notre alimentation en probiotiques, puis les aider à les faire se développer en leur fournissant leur carburant (les prébiotiques).

nos idées recettes healthy

Les aliments riches en prébiotiques

Les prébiotiques font partie de la famille des fibres alimentaires. Attention, toutes les fibres alimentaires ne sont pas des prébiotiques !
Les aliments considérés aujourd'hui comme étant des prébiotiques sont l’inuline, les fructo-oligosaccharides (ou FOS), les galacto-oligosaccharides (ou GOS) et le lactulose.

Voici une liste d’aliments riches en prébiotiques (les aliments suivis de « + » sont particulièrement riches en prébiotiques et/ou scientifiquement prouvés) :

Dans les légumes

Ail +++
Artichaut +++
Chicorée +++
Oignon ++
Panais ++
Asperge ++
Poireau ++
Betterave +
Brocolis +
Chou +
Endive +
Pissenlit +

Dans les légumineuses

Lentille +
Pois chiche +
Haricot rouge +

Dans les fruits

Ananas +
Banane +
Nectarine +
Pamplemousse +
Pêche +

Dans les céréales

Blé entier ++
Seigle ++ 

Les aliments riches en probiotiques

Avant de faire des cures de probiotiques sous forme de compléments alimentaires comme on l’entend souvent, il est plus économique de consommer leur forme naturelle provenant de notre alimentation. 

On en retrouve dans certains produits tels que :
*
les laits fermentés ;
* le chou fermenté ou choucroute ;
* les condiments lacto-fermentés : cornichons, oignons ou autres légumes conservés dans du vinaigre (les célèbres pickles que l’on retrouve lors d’un repas japonais) ;
* les dérivés du soja : le tempeh, le miso ;
* les olives ;
* le Kéfir ou Kombucha : des boissons gazeuses naturelles que vous pouvez trouver en magasin bio ou même le réaliser vous-même très facilement.

Dans certains cas bien spécifiques et notamment après la prise d'antibiotiques qui auront dégradé la flore intestinale, il est recommandé de compléter une alimentation vivante riche en pré et probiotiques par des probiotiques, des prébiotiques ou des symbiotiques (prébiotiques + probiotiques) sous forme de compléments alimentaires et en cure uniquement.

DÉCOUVREZ NOTRE BOUTIQUE NUTRITION

Rendez-vous sur Decathlon.fr

Compléments alimentaires, hydratation sportive, nutrition sportive, repas sportifs, retrouvez tous les produits d’alimentation sportive , nos équipes de passionnés de sports et d’experts en diététique sportive ont conçu toute une gamme de produits de nutrition sportive adaptés à vos besoins.

L'alimentation vivante : pré et probiotiques

votre guide nutrition gratuit

L'alimentation vivante : pré et probiotiques

Vous avez à présent tous les éléments pour vous construire une santé intestinale en béton. Ce n’est pas nécessaire de manger tous ces aliments à tous les repas. Le principal est de varier son alimentation.
Astuce : gardez cette liste à portée de mains et réalisez votre prochaine liste de course en piochant 2 ou 3 aliments riches en prébiotiques couplés à 2 ou 3 aliments riches en probiotiques.

L'alimentation vivante : pré et probiotiques

Alexandra 

Naturopathe & Professeure de Yoga - Conseils en Hygiène Alimentaire & Sportive

Pour plus d’informations, retrouvez-moi sur mon site internet :

les bases de la nutrition
nos conseils