LES MECANISMES DE NOTRE CŒUR

Déposer un commentaire

Presque une fois et demi plus gros que notre poing, pesant entre 300 et 350 grammes, il bat plus de 100 000 fois par jour. Il pompe de 4,5 à 5 litres de sang par minute à raison de 60 à 80 battements au repos. Au total, il peut réaliser plus de deux milliards de battements en une seule vie. Cette machine formidable, c’est bien notre cœur, cet organe musculaire creux qui nous permet de vivre.

 

Muscle robuste mais néanmoins fragile, le cœur doit être surveillé de près. Découvrez ses mécanismes pour mieux comprendre les enjeux de son entretien.

 

Le fonctionnement du cœur

Situé entre les poumons, au milieu du thorax, le cœur est le moteur du système cardio-vasculaire, la pompe du système circulatoire. Son rôle est de pomper le sang qu’il envoie ensuite dans tous les tissus de notre organisme, leur permettant de fonctionner. Pour pomper tout ce sang, le cœur a besoin d’oxygène et de nutriments qui lui sont apportés par les artères coronaires.

 

Le cœur est constitué de quatre cavités :

  • deux cavités supérieures, les oreillettes,
  • deux cavités inférieures, les ventricules.

 

Ces cavités ont pour rôle de pomper près de 8000 litres de sang par jour à l’aide d’environ 60 à 80 battements cardiaques par minute au repos. En haut de l’oreillette droite, on trouve un petit morceau de tissu cardiaque appelé le nœud sino-auriculaire. C’est lui qui contrôle le mécanisme des battements. En fait, il commande à notre cœur d’accélérer ses battements lors d’un effort ou de les ralentir lorsqu’on est au repos.

 

Chaque moitié du cœur est indépendante de l’autre. Le côté droit reçoit le sang « sale », pauvre en oxygène, utilisé par l’organisme et le renvoie aux poumons pour qu’ils éliminent le dioxyde de carbone et réoxygène le sang. C’est l’artère pulmonaire qui envoie ce sang « sale » aux poumons, c’est d’ailleurs la seule artère du corps humain à transporter du sang peu oxygéné. Le côté gauche, quant à lui, reçoit le sang « propre », réoxygéné, et le distribue dans tout l’organisme.

 

Quand le cœur se contracte, le sang est propulsé dans l’aorte, qui est le plus gros vaisseau sanguin du corps, et est distribué dans tout l’organisme par l’intermédiaire d’un réseau d’artères. En réalité, le ventricule gauche est beaucoup plus gros que le droit parce qu’il doit avoir suffisamment de force pour faire passer le sang dans tout le corps.

 

La structure du cœur

Le cœur a en moyenne un diamètre de 12 à 14 cm même s’il est légèrement plus gros chez l’homme. Chez un adulte, il pèse de 300 à 350 grammes. Sa structure est la même pour tous les mammifères ainsi que les oiseaux même si la fréquence cardiaque moyenne change (par exemple, pour une baleine grise, elle est de 9 battements par minute !). Chez l’être humain, le rythme cardiaque est plus élevé chez les femmes que chez les hommes et chez les enfants que chez les adultes.

 

Enfin, les variations importantes de rythme cardiaque portent un nom : la tachycardie lorsque le pouls est rapide et la bradycardie lorsqu’il est lent. On peut également enregistrer l’activité électrique d’un cœur à l’aide d’un électrocardiogramme.

 

La préservation du muscle cardiaque

Le cœur est un organe plutôt robuste. Cela n’empêche que si on ne l’entretient pas suffisamment, il se fragilise et devient plus vulnérable. Voici donc quelques conseils pour limiter le risque de maladies cardio-vasculaires ou d’attaques cardiaques :

 

  • avoir une alimentation équilibrée en modérant sa consommation de nourriture grasse ou trop salée pour maintenir un poids stable (l’obésité augmente considérablement le risque d’attaques cardiaques). Il faut également éviter de boire de l’alcool pour empêcher l’apparition du « mauvais » cholestérol.
  • De la même façon, manger quotidiennement des fruits et légumes et consommer régulièrement des aliments riches en oméga 3 tels que le poisson gras, l’huile de colza, les noix ou encore le soja qui protègent des maladies cardio-vasculaires.
  • Eviter de fumer pour réduire le risque de souffrir de ces maladies
  • Ne pas négliger les soins médicaux et suivre les prescriptions de votre médecin. Surveiller les symptômes des maladies cardiaques.
  • Réduire son stress en trouvant un bon exutoire tel que la méditation. Le stress est en effet très mauvais pour le cœur.
  • Faire de l’exercice (30 à 60 minutes par jour sont conseillées) pour tonifier le cœur et garder un poids stable. Et oui, le cœur est un muscle dont il faut prendre soin !
  • Vérifier tous les ans son taux de cholestérol afin de prévenir le risque de maladies et maintenir ce taux sain (en dessous de 100). Il faut tout de même conserver le « bon » cholestérol.
  • Vérifier de la même manière sa pression artérielle et la maintenir à un taux normal.

 

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur votre santé cardiaque, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
Vélo VS730
249,99 €*
4.10 / 5 81 Avis
    Tapis de course EShape Booster E CONNECTED
    à partir de
    899,99 €699,99 €*
    3.50 / 5 41 Avis
      MULTISPORTS
      conseils-Pourquoi-faut-il-muscler-son-coeur

      Le cœur est un muscle et comme tous les autres, il a besoin d’être développé. Comment ? Grâce à l’activité physique ! Il faut savoir l’entraîner pour lui assurer une bonne santé…

      (19)
      HAUT DE PAGE