POUR LUTTER CONTRE L'ANXIÉTÉ, FAITES DU SPORT !

(3) 1
Comment

Contrairement au stress qui est une réaction liée à une situation ou un environnement inhabituel ou agressif, contre laquelle on estime ne pas avoir les ressources pour y faire face,  l'anxiété est un sentiment plus profond d'insécurité, de peur et le prolongement d'un stress qui n'a pas lieu d'être ! Pour pallier à l'anxiété, le sport reste le remède le plus naturel. En effet, la sécrétion d'endorphines (réputée "hormones du bonheur" chez les coureurs pour son côté euphorisant) provoque une sensation de bien-être pendant et après un entraînement sportif. C'est pourquoi la pratique d'un sport est très efficace pour lutter contre l'anxiété. Comment vous y remettre et quel sport choisir ? Domyos vous donne quelques clés pour être bien dans votre corps et dans votre tête.

 

Comment choisir un sport contre l'anxiété ?

Tout simplement un sport qui vous fait plaisir ! Pas si évident de choisir le bon sport quand on est d'un naturel anxieux. L'anxiété peut entraîner une forte démotivation ou  prendre des proportions insoupçonnées liées à un manque de confiance en soi et à la culpabilité, si vous n'arrivez pas à tenir votre objectif sportif. A contrario, la satisfaction de devenir régulier dans une activité physique peut redonner confiance en soi, mener à un état de détente physique et mentale. Différentes études ont montré que pour des sujets anxieux, il fallait  exercer une activité physique pendant 10 à 12 semaines pour voir les effets positifs (30 à 40 min à intensité modérée, soit à 60 à 70% de la fréquence cardiaque maximale, FCM = 220 - l'âge + ou - 10 pulsations).

Autrement dit, après avoir réfléchi à une activité physique qui plaît, la personne anxieuse ne doit pas surestimer ses capacités pour ne pas se décourager. Le sport choisi ne doit pas devenir une obligation mais un retour à la conscience de soi et de son corps pour gagner en confiance.

 

Cardio-training et activités physiques aérobie, les meilleurs anxiolytiques

Les exercices d'aérobie, pratiqués régulièrement présentent des atouts majeur : réduction des risques cardio-vasculaires, régulation du taux de glucose dans le sang, meilleure qualité du sommeil et diminution de l'anxiété. Ces activités sont plus connues sous le terme cardio-training et concernent les pratiques suivantes : le rameur, le tapis de course et de marche, le vélo elliptique, les steppers, la corde à sauter, le circuit-training, etc... Par ailleurs, ces sports stimulent la sécrétion d'endorphines atténuant la douleur, augmentant le sentiment de plaisir et réduisant le stress. A noter enfin que les entraînements fractionnés ou interval training (autre manière de travailler en aérobie) sont aussi bénéfiques pour combattre l’anxiété. En effet, ils permettent de développer le fonctionnement cardiaque et d'augmenter la puissance aérobie (exemple d’entraînement : 30 secondes d’effort à intensité élevée puis 30 secondes d’effort à faible intensité, à répéter 6 à 8 fois) et de réduire le caractère anxieux d'une personne.

 

Des activités douces pour un meilleur contrôle de son anxiété

La respiration est un élément capital que nous avons trop tendance à négliger. Avoir conscience de sa respiration et la maîtriser est un des secrets pour se sentir bien, elle permet ainsi de mieux maîtriser de son corps. La synchronisation des deux se retrouve souvent dans les exercices de gymnastique douce. Le Qi Gong et le Taï Chi par exemple, travaillent sur la décomposition des mouvements, leur fluidité, et entraînent ainsi une meilleure circulation des énergies. Exécutés lentement, la conscience des gestes et le contrôle du corps amènent à un état de détente absolue. Le contrôle de soi et de la pensée par la concentration que ces activités imposent, permettent de gagner en confiance et de mieux gérer les événements de notre vie. Le yoga est également très efficace dans la quête d'un meilleur état mental et physique.

 

 

 

Résumons : 30 à 40 minutes d'activité physique par jour pendant 10 à 12 semaines minimum peuvent être une renaissance ! Attention : le sport ne peut être un substitut aux indications thérapeutiques qu'à moyen ou long terme. Il est dans un premier temps un complément à une meilleure gestion de l'anxiété puis à son atténuation totale !

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
Commentaire(s)

Je cours 45 mn 3 fois par semaine apres avoir marcher 1 mois et couru petit a petit j ai 42 ans DE TOUTE MA VIE JE NE ME SUIS JAMAIS SENTI AUSSI BIEN.CARIM


HAUT DE PAGE