DANSE : COMMENT ÉVITER LES BLESSURES ?

Déposer un commentaire

La danse est une discipline exigeante qui demande effort et persévérance ! Vous enchaînez les répétitions et redoutez la blessure fatale. Mieux vaut prévenir que guérir et minimiser la probabilité de se blesser. Voici tous nos conseils et bons réflexes à adopter. Pour danser sereinement, suivez le guide !

 

LES FACTEURS ENTRAÎNANT LA BLESSURE

La danse pratiquée en niveau amateur n’occasionne que très peu de pathologies hormis les blessures suite à une mauvaise technique. Pratiquée à un niveau plus expert, plusieurs facteurs peuvent être la cause d’apparitions de pathologies.

 

La principale cause des blessures est votre rythme d’entraînement. Vous devez éviter le surentraînement. Si vous avez une mauvaise connaissance de votre corps et surtout de vos limites, vous risquez d’enchaîner les répétitions avec acharnement et ainsi créer une fatigue musculaire. Vos muscles n’ont pas le temps de récupérer, vous augmentez les risques de chutes ou de faux mouvements et vous serez contre performant (manque de concentration et d’énergie). 

 

Pensez également à adapter votre équipement (chaussures, accessoires, protections) à votre discipline et aux postures que vous allez devoir réaliser. Il est nécessaire dans certaines danses d’avoir des chaussures avec un bon maintient au niveau de la cheville, ou encore un tapis, des genouillères pour vous protéger lors de figures au sol. Soyez bien équipé ! Lors des sauts, si vous dansez pied-nu ou avec des chaussants peu adaptés, vous prenez des risques car aucune protection pour amortir le choc du pied avec le sol. 

 

Sachez que le stress peut également être un facteur entraînant la blessure. Laissez toutes les tensions au vestiaire et profitez de votre entraînement pour lâcher prise.

 

PATHOLOGIES ET ZONES SENSIBLES DU CORPS

Les principales zones fragilisées par une pratique régulière de la danse sont : les genoux, les chevilles et le dos (colonne vertébrale). 

 

En danse, les causes de blessures sont principalement dues à l’exigence de cette discipline. Le niveau de souplesse demandé dans certaines danses peut être la cause de douleurs articulaires au niveau des chevilles, des hanches des genoux et des chevilles. 

 

Autres facteurs, les nombreuses répétitions de certains mouvements ou postures techniques. Par exemple, les hyper rotations des jambes peuvent entraîner une déformation du bassin, des postures de danses classiques peuvent jouer sur la colonne vertébrale et créer une hyperlordose lombaire (accentuation de la cambrure). 

 

En cas de surmenage, ce sont souvent les genoux et les chevilles qui subissent en premier. Vous accumulez de la fatigue, vous êtes moins attentifs ou moins précis et le faux mouvement et très vite arrivé : chevilles tordues, rotules déboîtées, déchirures articulaires. Avez-vous déjà entendu parlé de la Lyse isthmique ? Une pathologie causée par la fracture de fatigue des vertèbres lombaires. Les symptômes sont d’abord des douleurs au dos, mais après quelques années cela peut évoluer en sciatique.

 

COMMENT PRÉVENIR DES BLESSURES ?

Vous l’avez compris, il est fondamental d’adopter les bons réflexes pour prévenir des blessures et ainsi vous assurer une pratique performante en toute sérénité !

 

Voici nos conseils :

  • Réalisez un entraînement complet : accordez un temps raisonnable à vos échauffements et étirements. A titre indicatif, pour un cours de danse d’1h30 à 2 heures, vous devez intégrer 10 minutes d’échauffement et 10 minutes d’étirements.
  • Adoptez la bonne technique : en danse les postures sont importantes, vous devez apprendre à maintenir les bons alignements du corps tout en ne soumettant pas trop de pression au niveau de votre cou et de votre dos.
  • Ne négligez pas le temps repos et de récupération de votre corps. Vous devez connaître vos limites et apprendre à reconnaitre les signaux d’alarme que votre corps vous envoie, soyez à l’écoute !
  • Utilisez un équipement approprié à la pratique : une tenue et des chaussures adéquates. Pensez, également, à utiliser des accessoires de protections et de maintient tels que des coudières et genouillères. Pratiquez dans un lieu adapté à la danse.
  • Buvez beaucoup d’eau ! Hydratez votre corps avant, pendant et après votre séance, de manière régulière. En plus d’une baisse de performance, une mauvaise hydratation peut être la cause de tendinites (lubrification des tendons).
  • Pratiquez une activité fitness en complément : pour développer votre force musculaire et votre endurance cardiovasculaire. Votre corps n’en sera que plus fort et plus à l’aise avec les efforts à fournir lors de vos exercices de danse.

RYTHME D’ENTRAÎNEMENT ET RÉCUPÉRATION

Il est possible de danser tous les jours si vous respectez votre corps et vos limites physiques. Buvez suffisamment d’eau et alimentez vous correctement. Dès la moindre fatigue arrêtez vous et reposez vous, vous n’en serez que plus performant. Vos muscles ont besoin de temps pour récupérer et vous permettre d’enchaîner les répétitions. Soyez à l’écoute de votre organisme et ne creusez pas votre dette énergétique !

 

Si vous deviez retenir qu’une seule règle de cet article : restez à l’écoute de votre corps ! La danse doit être un moment d’expression personnelle et non une séance de torture. N’oubliez pas de prendre du plaisir !

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
T shirt court danse manches courtes fille noir
9,99 €*
4.50 / 5 15 Avis
    DANSE
    danse-comment-bien-choisir-sa-tenue

    Vous venez de vous inscrire dans un cours de danse et vous vous demandez quelle tenue serait la plus adaptée ? Laissez vous guider en suivant nos conseils !

    banner-hp-conseils-conseils-danse

    Les conseils DANSE

    Que vous soyez danse classique, modern jazz ou street, découvrez tous nos conseils de danseuses pour progresser et vivre votre passion.

    HAUT DE PAGE