CAFE ET SPORT : COMPATIBLES OU PAS ?

Déposer un commentaire

On entend beaucoup de choses contradictoires sur l’influence de la caféine sur les sportifs. Beaucoup d’entre vous se demandent peut-être s’ils peuvent boire du café tout en pratiquant une activité physique régulière.

 

La réponse : oui mais avec modération ! Différentes études se contredisent à ce sujet mais elles ont globalement tendance à démontrer que le café peut avoir des effets positifs sur la pratique du sport à doses raisonnables mais consommé en grande quantité, il peut être très néfaste !

 

Le café, un plus pour les performances sportives

Tout le monde sait que le café a tendance à stimuler notre organisme, en particulier notre système nerveux et nos fonctions cérébrales. Il excite, nous tient éveillés et accélère le cœur. Cette particularité de la caféine laisse penser qu’elle pourrait améliorer nos performances physiques. Aussi, certaines études démontrent qu’elle diminuerait la sensation de fatigue, stimulerait notre cœur et notre respiration et permettrait une meilleure utilisation des graisses.

 

En effet, beaucoup de sportifs utilisent la caféine dans un but amincissant car on pense que 200 à 300 mg de caféine (correspondant à 1 ou 2 tasses de café) avant une séance d’endurance amèneraient le corps à brûler plus de graisses et moins de glycogène (réserve glucidique stockée dans les muscles). En conséquence, boire du café permettrait de faire fondre les graisses plus rapidement pendant l’effort.

 

Les effets positifs de la prise de caféine dépendent cependant du sport pratiqué et de son intensité. De cette façon, ils sont valables lors d’un effort modéré à jeun, à environ 70% de la FCM, mais dans ce cas, le café peut tout de même provoquer quelques troubles digestifs. De même, en altitude (2900 m), il aurait des effets positifs sur la capacité d’adaptation à l’hypoxie, c’est-à-dire la diminution de la quantité d’oxygène distribuée par le sang dans les tissus.

 

Le café, oui, mais à petites doses

Même si certaines études apportent des preuves selon lesquelles boire du café raisonnablement peut améliorer nos performances sportives, il ne faut pas le consommer à outrance. En effet, à partir de 3 tasses par jour, le café, associé au sport, peut entraîner des brûlures gastriques, des diarrhées et des contractures douloureuses de la vésicule biliaire. Il provoque également nervosité, insomnie et palpitations cardiaques. C’est la raison pour laquelle il est déconseillé aux personnes cardiaques.

 

De plus, la consommation excessive de café affaiblit nerveusement, réduit les défenses immunitaires et augmente le risque de maladies cardio-vasculaires, d’ostéoporose et d’anémie. De quoi inquiéter le sportif !

 

Enfin, et c’est là le hic, une récente étude démontre que le café aurait tendance à diminuer l’afflux sanguin (de 22% !) au niveau du cœur et donc occasionnerait un manque d’oxygénation dans l’organisme. Cela empêcherait le cœur de s’adapter à l’effort réalisé et pourrait être dangereux pour le sportif dont les muscles ont besoin de beaucoup d’oxygène pendant l’effort. Cette étude contredit la 1ère selon laquelle le café améliorerait les performances du sportif mais pour l’instant aucun élément ne nous pousse à privilégier l’une ou l’autre…

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE